reproduction interdite

Série Australe

australe 53

Apparue en 1980, cette lanterne fait partie des incontournables du paysage fran√ßais. En 2010, on compte plus de 215 000 exemplaires vendus. L'acc√®s √† l'appareillage se fait en basculant la partie avant du luminaire, qui lui-m√™me est fix√© sur un ch√Ęssis en m√©tal. On y retrouve dessus la bride de fixation et le ballast. N√©anmoins l'axe permettant la rotation est en plastique, et casse tr√®s facilement, c'est une des raisons pour lesquelles on trouve beaucoup d'australe dont il ne reste que le ch√Ęssis, ou alors des colliers colsons pour bloquer la partie basculante de la lanterne, pour √©viter que celle-ci ne tombe. Les √©querres de douilles ont souvent tendance √† se d√©crocher avec le temps √©galement. 

eclatec 1310

Vieille lanterne datant des ann√©es 50. Ce mod√®le est assez rare, Il existe s√Ľrement une version dite " lampe tombante". le ballast si situe dans le compartiment qui sert √† fixer l'ensemble de la lanterne, et maintient √©galement la cross.